Il faut sauver le soldat Flash (ou pas).

Lee Brimelow, auteur de TheFlashBlog, le signalait il y a quelques jours (ici), “Get used to the blue legos”. Mais que sont donc ces légos bleus ? C’est le symbole qui s’affiche dans votre navigateur Safari quand la page contient du contenu Flash non supporté.

The Blue Lego of Despair sur iPhone

Et Steve Jobs l’a annoncé dans sa keynote de présentation de l’iPad (visible ici) : le nouveau gadget d’Apple ne supportera pas Flash. Comme l’iPhone.

Mais pourquoi ?

Pourquoi ? Parce que que le plug-in Flash est trop gourmand en ressources processeur (et donc en batterie). C’est ce qu’Appple nous disait il y a déjà quelques mois. Et cette semaine, Steve (oui, je l’appelle Steve, si je veux) nous a expliqué pourquoi : parce que les gens de chez Adobe sont de gros fainéants. Bon, en fait Steve ne nous l’a pas dit, mais il l’a dit à certains de ces sujets employés. Et ces petis rigolos se sont empressé de le répéter (c’est en tout cas ce qu’on comprend si on tape “steve jobs adobe lazy” dans Google (Google qui en a aussi pris pour son grade dans la même discussion, ça leur apprendra à sortir un téléphone)).

Crédit Photo : acaben

En plus, nous annonce Steve, quand un Mac plante, c’est à cause de Flash, alors voilà.

Alors voilà quoi ?

Alors voilà HTML5. Steve nous le dit, HTML5 va remplacer Flash. Et ça tombe bien, Apple fait partie du Web Hypertext Application Technology Working Group, le groupe de travail qui définit les bases du HTML5. L’un des buts du HTML5 est, grâce à de nouvelles balises comme <video>, de se détacher de la dépendance aux plug-ins. Comme le plug-in Flash. Youtube, par exemple, expérimente HTML5 pour la diffusion des vidéos, traditionnellement encodées en Flash (ça se passe ici, mais pas pour Firefox).

Le problème, c’est que si Apple met en avant l’utilisation du HTML5 sur l’iPhone (et l’iPad), cela va encore plus motiver les développeurs à ne plus passer par l’AppStore, mais à créer des mini-sites dédiés à l’iPhone (ce que certains ont déjà commencé à faire). Sans qu’Apple ne puisse en valider le contenu avant mise sur le marché.

Et ça, pas sûr que Steve apprécie.

2 thoughts on “Il faut sauver le soldat Flash (ou pas).”

  1. Alors
    – adobe aussi fait parti du w3c.
    – Sur les même fonctionnalités flash consomme (beaucoup) moins que le html5.

    Dans sa crise Steve (moi aussi je l’appelle comme ça) a chercher a viser Adobe qui détient tout le tooling-web standard ou non.

    2 ans apres la situation est la même. Les 2 technos ont progressé Flash reste indétrônable sur tout ce qui touche l’animation, le jeu, le son et la video.

    Le html5 lui fait peau neuve surtout grâce à CSS3.

    Mais dans l’histoire les utilisateur d’iphone et d’ipad n’ont toujours accès qu’a une partie du web, et c’est tant pis pour eux :p

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *